La Feuille De Moringa Un Superaliment 

Le Moringa Poudre Est La Forme La Plus Concentrée En Nutriments Et La Plus Facile à Utiliser 

Pour Toutes Ces Boissons Chaudes N’utilisez Que De Petites Quantités 

  • Le goût du moringa n’est pas apprécié de tous

Pour profiter des bienfaits nutritionnels de votre moringa personnel, il suffit de pincer les nouvelles tiges qui apparaissent à l’extrémité de la plante (les feuilles se multiplient très rapidement) et de les ajouter à vos salades ou encore de les faire sécher dans un déshydrateur d’aliments pour en faire une poudre. Cette poudre, aussi vendue dans la plupart des magasins d’aliments naturels, peut être ajoutée à vos smoothies le matin, ou consommée comme du thé avec du lait d’amande chauffé  mais il a remporté son pari. Il souhaite maintenant la commercialiser comme plante ornementale utilitaire en pot que l’on peut laisser dehors l’été et garder à l’intérieur pendant la saison froide.

  • Arriver à la faire pousser ici n’a pas été facile

Comme la plante peut survivre dans des zones très arides, on l’utilise de plus en plus pour lutter contre les problèmes de santé liés à la malnutrition dans les pays du Sud. «Cette plante est un don de Dieu à la planète, croit Henryk. Dans la culture des plantes, on cherche l’excitation, le challenge de cultiver une nouvelle plante. Le Moringa est une plante tropicale, ma passion depuis toujours et en plus elle fait du bien» C’est une plante miraculeuse, rien de moins, lui a-t-il dit en lui énumérant la longue liste de ses vertus. Il n’en fallait pas plus pour piquer sa curiosité et l’encourager à faire ses propres recherches au sujet de la fameuse plante .

. une plante originaire de l’Inde qui pousse

Rencontré à son kiosque du marché Atwater, le propriétaire des serres Maedler ne tarissait pas d’éloges à son sujet. C’est un ancien client, de retour d’un voyage humanitaire au Guatemala, qui lui a parlé du moringa pour la première fois il y a un an. C’est une plante miraculeuse, rien de moins, lui a-t-il dit en lui énumérant la longue liste de ses vertus. Il n’en fallait pas plus pour piquer sa curiosité et l’encourager à faire ses propres recherches au sujet de la fameuse plante Rencontré à son kiosque du marché Atwater, le propriétaire des serres Maedler ne tarissait pas d’éloges à son sujet. C’est un ancien client, de retour d’un voyage humanitaire au Guatemala, qui lui a parlé du moringa pour la première fois il y a un an .